lundi 20 novembre 2017

Incendies à Molène. Des excuses et un maintien en détention.

 

"Je tiens à présenter mes profondes excuses pour les biens et les souvenirs détruits, auprès de gens chez qui j’ai travaillé, des personnes de gentillesse et de bon coeur". Les excuses de l’homme interpellé après les incendies à Molène n’ont pas suffi, ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Brest. Il devra rester en prison au moins jusqu’au 15 décembre où sera examinée l’affaire.



Lors de l’audition menée par les gendarmes venus en force vendredi sur l’île de Molène, il a reconnu la série d’incendies volontaires déclenchés sur l’île depuis deux mois, dont le dernier ayant entraîné la destruction totale d’une maison et le toit brûlé d’une autre, deux maisons mitoyennes dans le sud de l’île. Ce lundi à Brest, l’artisan couvreur a demandé un délai afin de préparer sa défense.
Pris d'un début de malaise
Survêtement du Barça sur le dos, il s’est approché livide et presque chancelant au micro. L’auto-entrepreneur, âgé de 35 ans, domicilié à Guilers, a rapidement montré des signes de faiblesse. Dodelinant de la tête, il a été pris d’un début de malaise avant d’accepter la suspension de séance proposée par la présidente.
A son retour, il présentait ses excuses aux victimes des incendies à répétition sur l’île de Molène. Interpellé par les gendarmes venus en force sur l’île vendredi, il n’aurait pas cherché à nier les faits. Il a reconnu les départs de feu dans la maison insulaire, le feu de chaises en plastique sur la terrasse de l’hôtel de l’île, le Kastel an Daol, et le terrible incendie qui a ravagé les deux maisons secondaires dans la nuit de jeudi à vendredi.
"Pas d’explication à ces gestes"
"Il ne sait pas ce qu’il se passe dans sa tête lorsqu’il boit de l’alcool". Son avocate demandait une expertise psychiatrique. "Il avait cessé de boire, il est suivi pour cela mais c’est au contact d’un îlien qu’il a recommencé à Molène. Il n’a pas d’explication à ses gestes".
En état de récidive légale pour des faits similaires (jusqu’en février 2018), il encourt non pas dix ans de prison mais une peine maximum de 20 ans d’emprisonnement.
En raison du risque de renouvellement de l’infraction et de l’absence de garantie de représentation à la prochaine audience, le tribunal décidait son maintien en détention jusqu’au 15 décembre. Le jeune homme repartait vers la maison d’arrêt, sous les yeux attristés des membres de sa famille venus nombreux dans la salle.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-molene/incendies-a-molene-des-excuses-et-un-maintien-en-detention-20-11-2017-11748359.php#qgk6ZlUwpwQ15tii.99

Collection de phares:







samedi 18 novembre 2017

vendredi 17 novembre 2017

Ile Molène. Deux résidences secondaires en feu.



Ile Molène. Deux résidences secondaires en feu
>>>>>France Info par Par Thierry Peigné
L'incendie s'est déclaré vers 0h40, la nuit dernière, au lieu-dit Penn Ar Ero.
Les trois pompiers de l'île ont fait appel à leurs collègues du continent comme la procédure le prévoit dans une telle situation. Les renforts, venus de Brest en vedette SNSM et en hélicoptère Dragon 29, sont venus à bout des flammes.
Une maison de bois a complètement été détruite et une maison mitoyenne a subi d'énormes dégâts. Aucune victime n'est à déplorer, les deux maisons étant des résidences secondaires inoccupées à cette période de l'année.
Des gendarmes envoyés sur place dès cette nuit
Cinq gendarmes, dont des membres de l'identification criminelle, ont été envoyés sur l'île durant la nuit pour procéder au plus vite aux premières constatations et recherches d'indices.
Au total, ce vendredi matin, huit enquêteurs de la gendarmerie sont à pied d'oeuvre pour procéder à des interrogatoires d'une partie de la population : "Nous interrogeons le maximum de monde pour avoir le maximum d'indices" indique le colonel Richard Pégourié, commandant de la compagnie départementale du Finistère.
La gendarmerie privilégie la piste criminelle : "Nous n'écartons aucune piste et avons envoyé des hommes pour prévenir tout nouvel incendie" précise le colonel Pégourié. Deux autres incendies se sont déjà produits depuis un mois sur l'île. Le premier avait détruit du mobilier en plastique sur la terrasse du Kastell an Daol, le dernier hôtel de l'île en vente depuis 2015. Un second feu de sacs de chanvre avait eu lieu il y a plusieurs semaines sur un chantier de la maison de l'environnement insulaire.
Forte inquiétude sur l'île
"Trois incendies en un mois, on a jamais connu cela sur l'île de mémoire de Molénais" explique Daniel Masson, le maire de Molène.
Selon le maire, les habitants de l'île, âgés pour la plupart, sont très inquiets et pour certains en colère. L'idée d'un incendiaire fait son chemin. "Vu l'intensité de l'incendie de cette nuit, une troisième maison aurait pu brûler" tient-il à ajouter.
Les gendarmes procèdent ce jour à de multiples vérifications. Ils consultent et recoupent les listes de voyageurs fournies par la compagnie maritime qui assurent la navette avec le continent afin de savoir qui était sur l'île ce jeudi et les autres jours où des incendies se sont produits.
----------------
Autres sources d'information
http://www.letelegramme.fr/bretagne/incendie-a-molene-deux-maisons-touchees-pas-de-blesses-17-11-2017-11744771.php
----------------
http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-molene/incendies-a-molene-un-trentenaire-place-en-garde-a-vue-17-11-2017-11744866.php

jeudi 16 novembre 2017

Après-midi musical à la maison de retraite.

Après-midi musical à la maison de retraite. Comme tous les jeudis l'équipe d'animation musicale à mis de l'ambiance à la MAPA d'Ouessant ! 
Des chansons anciennes , ritournelles ,des chansons bretonnes etc ...ont été reprises en chœur par l'ensemble de l'assemblée. 
Avec Bebert (guitare )Dede (harmonica) Martine Jean-Paul. Michel (chants) Louis (accordéon et chant). 
Merci à la directrice et au personnel de nous recevoir et à jeudi prochain !

Résultat du poste de baguage des oiseaux au lavoir du Niou.

Le compte-rendu des opérations de baguage 2017 est à retrouver en suivant le lien ci-dessous. 
L' ANO tient à remercier particulièrement les bagueurs et aides bagueurs bénévoles qui se sont relayés dans la bonne humeur tout au long du mois d'octobre.

L'étude.

Plan de la pose des filets.

Tableau des prises d'oiseaux

mercredi 15 novembre 2017

Un éleveur de vaches et un maraîcher attendus en janvier

Jeudi dernier, en mairie, les habitants, très nombreux, ont pu découvrir, les avancées du projet communal mis sur les rails en 2015 à propos la renaissance de l'agriculture dans l'île. Compte tenu des difficultés liées au foncier et à son morcellement, de nombreux projets avaient échoué. Les élus locaux, aidés du parc naturel régional d'Armorique, de la chambre d'agriculture et des agriculteurs bio ont défini un programme. Ainsi, Vincent Taris, 35 ans, s'installera dans l'île avec sa famille, à la mi-janvier. Éleveur sur le continent, il commencera l'activité avec dix vaches Pie noire bretonnes (une vache peut donner sept à huit litres de lait par jour) et proposera à la vente fromage blanc, tomme, yaourt.
Nicolas Guillou, maraîcher bio, entreprendra des cultures dans le jardin de l'ancienne école Sainte-Anne dans un terrain muré à cause de la vaine pâture des moutons.
Ces deux activités sont complémentaires et nécessiteront un bâtiment de stockage (200 à 300 m2) pour les engins. Il s'installera peut-être à Mez-Notariou, mais les obstacles administratifs ne sont pas tous levés.
La bâtisse des soeurs, occupée par des associations, serait adaptée pour la transformation des produits laitiers et leur vente. Le volume important de cet immobilier permettrait aussi d'envisager la création d'appartements à l'étage. Une rencontre aura lieu en janvier pour l'arrivée de la famille Taris.

Honneur au bénévole. Bon rétablissement.

Molène. Qui veut racheter le Kastell an Daol ?

L'île de Molène n'a plus d'hôtel en service. Fermé depuis décembre 2015, le Kastell an Daol n'a toujours pas trouvé preneur à 678.000 €. 


« Le risque, c'est que Kastell an Daol soit racheté par un particulier et que l'île perde son unique hôtel », déplore le maire de Molène, Daniel Masson. « Nous n'avons aucun outil pour nous opposer à un changement de destination ».
Comment loge-t-on aujourd'hui à Molène ? Il existe des chambres d'hôtes et quelques studios proposés par le restaurant l'Archipel et la crêperie Vent des îles. Une poignée de particuliers dispose également de chambres, mais pas toute l'année et seulement à la belle saison, pour plusieurs jours de location.
L'hôtel en bas, le Kastell an Daol, le bar-restaurant, le Kastell Swan, plus haut, avec en contrebas le studio qui accueillait avec bonheur le pianiste Didier Squiban. La vue est magnifique sur le port et le Ledenez Vraz à portée de galet. Pourquoi un tel établissement ne trouve-t-il pas preneur ? La faute au prix de vente et, surtout, aux travaux de remise aux normes, au coût astronomique sur les îles...

Professionnels intéressés


Proposée à la vente jusqu'à il y a très récemment, la jolie bâtisse, donnant directement sur le port, a été retirée du marché faute d'accord sur le prix demandé avec l'un des enfants Masson.
Les 15 pièces et onze chambres (250 m²), avec vue mer imprenable sur le port, n'ont pourtant pas laissé indifférents une poignée de professionnels du continent, prêts à se lancer mais pas au prix affiché. Les travaux de rénovation à mener pour relancer une activité commerciale viable sont à chiffrer le plus précisément possible. Le marché existe mais exige un investissement tiré au cordeau. De 2005 à 2015, l'hôtel a profité de multiples dérogations municipales pour continuer à fonctionner sans réaliser les travaux de mise aux normes dans le domaine de la sécurité et sur le plan sanitaire. « L'hôtel était aux normes... en 1988, année des derniers gros travaux », confirme l'un des trois fils Masson. Depuis, pas mal d'eau a coulé dans le Fromveur, et un incendie, heureusement sans gravité, a été déclenché sur la terrasse de l'établissement il y a moins d'un mois.

Entre 300.000 et 400.000 € de travaux


« Le potentiel est exceptionnel, même s'il faut investir, en plus du prix de vente, entre 300.000 et 400.000 € pour le remettre au goût du jour », analyse le maire de Molène. « C'est un bel outil et un élément important pour l'île, qui ne doit pas se couper de ce genre de prestations ». Mais qui voudra investir autour d'un million d'euros pour relancer l'institution molénaise ?
La mairie de Molène dépose aujourd'hui un permis de construire pour un hébergement supplémentaire sur l'îlot Ledenez, en plus des deux cabanes proposées en refuge depuis cette année.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/molene-qui-veut-racheter-le-kastell-an-daol-14-11-2017-11739951.php#5gsvxYuGuOPVx3qS.99

mardi 14 novembre 2017

dimanche 12 novembre 2017

vendredi 10 novembre 2017

Bientôt un contrôle technique ?

Conseil. Bientôt un contrôle technique ?
Contrôle technique sur l'île. À la demande du sous-préfet, la mairie va devoir mettre en place une structure pour instaurer le contrôle technique sur l'île. 
Celle-ci prendrait place dans le bâtiment des Ponts, à Mezareun, où une fosse existe déjà. Les essais de freinage seraient réalisés sur la route. Resteront à construire un bureau, un vestiaire et des sanitaires. 
Le coût de l'opération, qui s'élève à 37.125 €, serait subventionné à 80 %. 
Cependant, l'île ne pouvant accueillir tous les équipements nécessaires, il s'agirait d'un contrôle technique « allégé ».
Il serait réalisé par des techniciens du continent qui se déplaceraient sur l'île dix fois par an.

mardi 7 novembre 2017

Film. Un village de Calabre qui revit.

Samedi, dans le cadre du Mois du film documentaire, le musée des Phares et balises projetait un film de Shu Aiello et Catherine Catella, « Un paese di Calabria », en présence de la productrice, Laurence Ansquer. 
La Calabre a souffert de l'exode rural. Il y a 30 ans, le village de Riace s'est vidé de ses habitants, les maisons ont fermé les unes après les autres. Comment y relancer la vie ? Les migrants : une solution Le maire de Riace...
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/film-un-village-de-calabre-qui-revit-07-11-2017-11731094.php#aMFcQkGA6hIw8IPv.99

dimanche 5 novembre 2017

Sophie Salleron aime les voyages, l'océan et les histoires.

Samedi, Sophie Salleron, en résidence au sémaphore du Créach depuis le 30 août, dédicaçait ses livres à Ouessant Presse. 
Du Gabon à Bruxelles, de l'île d'Oléron à l'île d'Ouessant, Sophie Salleron aime le voyage, l'océan et les histoires. « Enfant, j'étais déjà très bavarde, dissipée même selon certains profs. 
Raconter des histoires m'a paru une évidence », plaisante-t-elle. Conteuse, elle l'est à l'oral aussi bien qu'à l'écrit.
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/livre-sophie-salleron-aime-les-voyages-l-ocean-et-les-histoires-03-11-2017-11726700.php#RQfZVgyK3gSHALqj.99

Ballons, bonbons. La vie en rose !

Une drôle de fête était organisée samedi soir dernier à la salle du camp : une fête en rose. Des ballons aux bonbons, du jambon aux gâteaux, du champagne au saumon, tout était rose.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ballons-bonbons-la-vie-en-rose-04-11-2017-11727923.php#J6Yj5bTzVdZVkveg.99

A Ouessant la girouette fait partie de l'identité insulaire.

samedi 4 novembre 2017

Des cours d'initiation au judo au foyer des jeunes

La semaine dernière, une nouvelle activité sportive a débuté. Le Dojo brestois et le professeur Claude Urvoy ont profité des vacances de la Toussaint pour poser les jalons d'un dojo ouessantin. Les élèves du collège des Îles-du-Ponant avaient déjà suivi quatre cours de niveau débutant.
Le matériel nécessaire à la pratique de cette discipline sportive (tatamis et judogi) a été installé provisoirement au foyer des jeunes à Kernigou. Claude Urvoy a dispensé trois cours, pendant ces vacances. D'une durée d'une heure et demie, ce cours s'adresse aux débutants, mais aussi à des personnes ayant déjà pratiqué le judo. Éventuellement, et suivant la demande, la création d'un cours pour les enfants pourrait être envisagée. L'équipement sera prêté. S'adresser au Dojo brestois.
Dojo brestois. Tél. 07 52 03 87 30.

dimanche 29 octobre 2017

Les paniers Court-Circuit sont disponibles tout l'hiver.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/les-paniers-court-circuit-sont-disponibles-tout-l-hiver-5343732

C'est avec plaisir et satisfaction, que les adhérents ouessantins de l'association Court-Circuit ont reçu la nouvelle. Jusqu'en mars, ils continueront à recevoir, chaque mois, leurs paniers de légumes et produits frais issus des fermes du pays de Brest.
La vente s'effectue par un système d'abonnement, via un formulaire à remplir et à retourner à l'association, soit par courrier postal, soit par internet. Les feuilles d'abonnement peuvent être retirées également le matin, à la vente directe de poissons Pesket Eusa, au bourg de Lampaul.
La prochaine réception des produits bio se fera le vendredi 10 novembre, à 17 h, à la vente de poissons.
Contact :07 81 23 36 27 ou par courriel : contact@courtcircuitpaysdebrest.
Site internet : http://www.courtcircuitpaysdebrest.fr

Nounous. Vitesse de croisière pour la Mam.

Inaugurée en mai 2016, la Maison des assistantes maternelles (Mam) tenait, vendredi dernier, son assemblée générale annuelle. 
Achats de jouets, de jeux éducatifs et de meubles de rangement, cette année la Mam a enrichi son équipement. 
Grâce aux dons de l'Association des parents d'élèves du collège et de l'association Boucs en train, elle a aussi pu acquérir un portique pour les enfants dont elle a la charge
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/nounous-vitesse-de-croisiere-pour-la-mam-28-10-2017-11719566.php#u4H4mmiS3KweRzZE.99

samedi 28 octobre 2017

Speciales Dédicaces samedi 28/10.

Speciales Dédicaces samedi 28/10 - 11h 00 à Ouessant Presse avec Sophie Salleronqui nous a ravis aujourd'hui par sa lecture si sensible et si juste de son carnet de bord Ouessantin. 
Un texte à qui nous souhaitons une publication de qualité à la hauteur de la créativité et de l'imagination qu'elle a trouvé lors de sa résidence au semaphore du Créac'h.

mercredi 25 octobre 2017

Consultation du public sur l’identification d’une zone pour une ferme commerciale d’hydrolienne dans le passage du Fromveur (département du Finistère) - du 16 octobre au 17 novembre 2017.

1 – But de la mise à disposition en cours
Cette mise à disposition a pour objectif de recueillir les observations du public concernant l’installation de fermes commerciales d’hydroliennes dans le passage du Fromveur.
Il est rappelé que cette consultation intervient à l’initiative de l’État, sans préjudice des dispositions de l’article L121-1 du code de l’environnement prévoyant une participation du public pour l’élaboration des plans, programmes et projets ayant une incidence sur l’environnement.
2 - Contexte de la consultation  
Le 22 mars 2017, à l’occasion des dernières assises nationales des énergies renouvelables en mer, Mme Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en charge des Relations internationales sur le Climat, avait évoqué les actions qu’elle souhaitait mener en faveur du développement de ces technologies).
Elle a confié au préfet de Bretagne la mission d’identifier le périmètre précis de zones permettant d’accueillir des fermes de 50 à 100 MW, assorties le cas échéant de l’étude d’une tranche complémentaire, en concertation avec les acteurs locaux et le public.
3 – Présentation du document  
Le document reprend les travaux menés dans le cadre du groupe de travail « Énergies marines renouvelables), adossé à la Conférence Régionale Mer et Littoral.
Il intègre les contributions de différents services et opérateurs de l’État, sous la coordination de la préfecture de région Bretagne et de la préfecture maritime de l’Atlantique : Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL Bretagne), Direction Inter Régionale de la Mer Nord Atlantique Manche Ouest (DIRM NAMO), Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) du Finistère, Agence Française de la Biodiversité / Parc Naturel Marin d’Iroise, Centre d’étude et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (CEREMA Eau mer et fleuves), Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (SHOM), Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), Réseau de Transport d’Électricité (RTE).
Il aborde les points suivants :
1 - Contexte de la consultation 
a. Contexte de l’appel d’offre envisagé
b. Historique des travaux nationaux et régionaux en matière d’hydrolien
2 - Objet de la consultation et caractéristiques de l’appel d’offre envisagé 
a. Périmètre géographique
b. Puissances cibles
c. Procédure
3 - Description du site concerné 
a. Caractéristiques physiques et potentiel technique
b. Milieu marin et usages
4 - Enjeux de raccordement 
a. Principes généraux
b. Les composantes du raccordement
c. Enjeux spécifique au raccordement d’une ferme commerciale d’hydroliennes dans le passage du Fromveur
Il comporte en outre des annexes et un glossaire.
Pour accéder au document cliquer ici (format pdf - 1.2 Mo - 13/10/2017) .
4 – Durée de mise à disposition et adresses auxquelles peuvent être transmises les observations
La mise en ligne du document pendant une durée d’un mois, du 16 octobre au 17 novembre 2017, sur les sites internet de :
  • de la préfecture de région Bretagne
  • de la préfecture maritime de l’Atlantique
  • de la préfecture du Finistère
  • de la DREAL
Les observations du public peuvent être adressées :
  • par courrier électronique à l’adresse : hydrolien-fromveur@developpement-durable.gouv.fr
Merci de bien vouloir préciser prénom (*) / nom (*) / code postal / commune / cadre dans lequel s’inscrit votre avis (particulier/association/professionnel, :…).
(*) : éléments qui pourront être anonymisés sur demande dans le cadre de la mise en ligne des avis émis.
  • par voie postale aux adresses suivantes :
DREAL Bretagne
Service Climat, Énergie, Aménagement, Logement
Consultation « Hydrolien - Fromveur »
L’Armorique
10 rue Maurice Fabre
CS 96515 
35065 RENNES CEDEX
5 – Avis émis
Les avis émis (format pdf - 132.5 ko - 25/10/2017) au cours de la consultation sont disponibles en cliquant sur le lien.

La première grosse tempête de l'automne

Pendant trois jours, l'île a subi de fortes rafales de vent à 120 km/h. Et dans la nuit de vendredi à samedi, elle a connu des averses de pluie très conséquentes. Celles-ci ont entraîné des éboulis de murs en pierres sèches, mais n'ont heureusement pas causé de plus importants dégâts.
La forte houle a eu toutefois des conséquences sur les horaires des liaisons maritimes qui ont dû être décalés.
Pour les départs de la Toussaint, où l'île est très fréquentée, les réservations pour les traversées sont impératives.
Contact : 02 98 80 80 80. Site internet : https://www.pennarbed.fr

lundi 23 octobre 2017

LES ILES EGADES ... Favignana et Formica.



5 euros la série de 3 marque-pages et en ca5 euros la série de 3 marque-pages et en cadeau le phare de Capo di Muro - Corse
50 euros les 52 marque-pages des phares de Bretagnedeau le phare de Capo di Muro - Corse
50 euros les 52 marque-pages des phares de Bretagne

Rien de tel que le maïs des poules pour se refaire une santé.

samedi 21 octobre 2017

Sophie Salleron, voyageuse et conteuse au Créach.

Sophie Salleron est installée par l'association Cali (culture arts et littérature insulaire) depuis la fin du mois d'août, au sémaphore pour un projet d'écriture.
L'artiste s'est, d'emblée, adaptée à la vie insulaire. Originaire de l'île d'Oléron, elle a vite intégré les codes qui régissent cette vie de l'île, hors de la saison estivale. À l'écoute de tous, elle recueille des témoignages liés au vécu de chacun, au club des anciens, chez les guetteurs sémaphoriques, au collège.
Toute jeune, elle a beaucoup voyagé avec ses parents, notamment à Libreville. Puis, lors de ses études littéraires, elle s'inscrit à l'école du conte à Bruxelles et de là, l'écriture la mènera en Islande, au Canada. Elle passe alors un diplôme de guide conférencière.
À Ouessant, elle écrira un carnet de bord, au jour le jour, où elle décrit son regard sur l'île, sous forme de contes mêlés de poésie« Le fait d'être dans le sémaphore, ça pousse à la création. Cette côte sauvage, l'authenticité, la beauté du site est très inspirante. »

Association naturaliste. Le bal des oiseaux.

Grives musiciennes, bouvreuils pivoine, pouillots à grands sourcils, roitelets à tripe bandeau... L'île d'Ouessant accueille nombre d'espèces migratoires à l'automne. 
Cette année, l'Association naturaliste d'Ouessant (Ano), créée en 2009, a initié, sur tout le mois d'octobre, une opération de baguage des oiseaux, renouant ainsi avec un domaine où l'île avait été pionnière dans les années 60. 
En cinq jours, près de 200 oiseaux ont déjà été bagués, mesurés, pesés avant d'être relâchés. Pour chacun, une fiche est établie, qui permettra de tracer leurs déplacements lorsqu'ils seront observés ailleurs.
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/association-naturaliste-le-bal-des-oiseaux-14-10-2017-11701548.php#bUvmyFkPEhUdA2Qy.99

---------------
Autre article:
https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/une-campagne-de-baguages-des-oiseaux-durant-5-ans-5321025

Mercredi dernier, se tenait l'assemblée générale de l'association des naturalistes d'Ouessant à la mairie. Les sorties en mer pour l'observation des oiseaux pélagiques sont reconduites. Le livre Oiseaux d'Ouessant a remporté un vif succès auprès du grand public et a été réédité. Une nouvelle publication est en cours sur la flore ouessantine.
Cette année voit émerger une phase expérimentale de baguages avec protocoles. Elle a lieu en ce moment. Depuis le 6 octobre et jusqu'à la fin du mois, chaque matin, près du lavoir du Niou, une équipe composée d'un bagueur professionnel et de deux aides, réalise un suivi scientifique d'oiseaux attrapés aux filets. Déjà 200 oiseaux ont été identifiés, bagués, mesurés et pesés. Cette action se renouvellera tous les ans, pendant cinq ans. Ainsi l'association renoue avec la tradition du baguage à long terme, initiée par Michel Hervé Julien dans les années 60.
L'inventaire sur l'île Keller réalisé en septembre dernier, n'a donné qu'une faible densité de rats-surmulots.
Une nouvelle espèce de mammifère a été découverte sur l'île. Il s'agit du campagnol roussâtre. Mercredi, à 20 h 30 en mairie, l'association propose une conférence de Jean-Philippe Siblet sur le thème de la pollution lumineuse. L'association lance un appel aux bonnes volontés pour lui prêter mains fortes afin de dératiser de l'île Keller, valider les données sur Faune Bretagne, baguer les oiseaux...
Contact : Aline Vecchiali, secrétaire à ano.asso@yahoo.fr.

La pollution lumineuse et son impact sur la biodiversité.

Mercredi, l'Association naturaliste d'Ouessant (Ano) présentait une conférence consacrée aux incidences de la pollution lumineuse nocturne sur les animaux en général et les oiseaux en particulier. Le thème a réuni plus d'une soixantaine de personnes. Lumière fatale La lumière attire les oiseaux mais elle peut aussi les tuer. Sur l'île, la situation est paradoxale : la puissance lumineuse du phare du Créac'h attire nombre d'oiseaux migrateurs.
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/conference-la-pollution-lumineuse-et-son-impact-sur-la-biodiversite-20-10-2017-11709392.php#34irkx40iLt7ERhC.99

Des vagues de 10 mètres prévues tout le week-end

Une forte houle est attendue à partir de samedi sur tout le littoral breton, un temps agité qui devrait amener sur les côtes des vagues d'entre 2 et 11 mètres.

Le Finistère et le Sud de la Bretagne seront les plus exposés à ces vagues, qui pourraient atteindre les 11 mètres à certains endroits. La météo sera plus clémente au nord-est, pour les départements des Côtes d'Armor et d'Ille-et-Vilaine, où les vagues ne devraient pas dépasser pas les 2 mètres à Saint-Brieuc et les 7 mètres à Saint-Malo. 
Des rafales de vent de 80 km/h à 100 km/h sont prévues pour tout le week-end sur les côtes bretonnes. Les conditions météorologiques seront plus mauvaises en mer, avec des coefficients de 90 et 92 pour la journée de samedi, ce qui implique des vagues de 10 à 11 mètres en mer d'Iroise. 
Dans l'Atlantique, les houles devraient faire entre 6 et 9 mètres, avec une pointe à 10 mètres à l'ouest de Belle-Ile. La Manche sera également agitée (sauf sur la côte du Goëlo), avec des vagues d'entre 8 et 10 mètres en Manche-Ouest et entre 5 et 7 mètres en Manche-Est. Le pic de houle sur la Bretagne se situera samedi à 10 h, en entrée de Manche. 

samedi 14 octobre 2017

vendredi 13 octobre 2017

L'ouragan Ophelia ne touchera pas la Bretagne

Passera, passera pas en Bretagne ? Les conjectures vont bon train. Mais selon Météo France l'ouragan Ophelia ne touchera pas la région. Ce phénomène, passé en catégorie 2, (sur 5, qui est la plus forte), pourrait en revanche atteindre l'Irlande lundi. 

Météo France nous explique ainsi que cet ouragan "Ophelia s'est formé lundi 9 en soirée à plus de 1200 km au sud-ouest des Açores. Actuellement, il est situé à plus de 2500 km des côtes portugaises. Cet ouragan a bénéficié de conditions favorables à son développement, et notamment d' eaux plus chaudes que la normale, de plus de deux degrés dans cette partie de l'Atlantique."

L'histoire ne va pas se répéter 30 ans après


L'histoire ne devrait donc pas se répéter, pile 30 ans après l'ouragan qui en 1987 avait dévasté la Bretagne. En Bretagne et en Normandie, cette nuit là, du 15 au 16 octobre, les vents avaient atteints des valeurs comparables à celles enregistrées lors d'un ouragan de catégorie 1.  On avait mesuré des vents de force 12 (Beaufort), avec localement des rafales de 200 km/h.

Selon le NHC (National Hurricane Center) de Miami, la pression au centre d'Ophelia est de 986 hPa, les vents près du centre sont estimés à 140 km/h, avec des rafales supérieures. Ces vents sont les plus forts observés pour un cyclone situé aussi à l'est sur l'Atlantique et pour un mois d'octobre depuis Ivan en 1980.


Ophélia fait route vers l'Irlande


Ophelia devrait se déplacera vers l'est-nord-est d'ici samedi 14 au soir, en passant à proximité de l'archipel des Açores. Toujours selon Météo France, et contrairement aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux et ailleurs, cet ouragan évoluera davantage vers le nord-nord-est dimanche, en direction de l'Irlande qu'il devrait atteindre lundi 16, occasionnant potentiellement une tempête. Aucune tempête n'est donc à craindre en Bretagne et les vents violents liés à Ophelia séviront bien au large de la pointe bretonne.

https://www.windy.com/?48.807,2.461,3
http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ouragan-ophelia-ne-touchera-pas-bretagne-1346993.html
http://www.meteo.bzh/actualite-Houle-en-marge-d-Ophelia-20171013

jeudi 12 octobre 2017

Escapade musicale à Brest pour les écoliers.

Jeudi soir, les écoliers de Jacques-Burel, de la moyenne section de maternelle au CM2, ont quitté l'île pour rejoindre Brest où ils étaient ensuite hébergés en internat aux Quatre Moulins. Ainsi commençait concrètement un parcours organisé en lien avec la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), la salle des musiques actuelles La Carène et le Conservatoire de musique
Vendredi matin, avec leur équipe éducative, les écoliers ont assisté à une répétition de musique ancienne au Conservatoire, et découvert les instruments de la musique baroque.
Après une pause déjeuner dans les jardins du château, les jeunes ouessantins sont allés visiter La Carène, où était programmé un atelier de création musicale avec de grandes sculptures sonores. Ces structures connues sous le nom de Baschet accompagnent une démarche pédagogique basée sur l'écoute, qui sollicite la créativité de l'enfant et son engagement corporel global.
Les enfants auraient volontiers prolongé ces découvertes, mais il fallait quitter le continent et reprendre, vers 17 h, le bateau du retour vers Ouessant.

2 cygnes sont mort d'épuisement après leur longue migration.

D'Andréas, Ornithologue (formation de bagueur au CRBPO), la migration est quelque chose que je connais bien pour l'avoir étudié. 

Les grands migrateurs ont besoin des vastes espaces d’accueil pendant leur longue migration, or ces grandes plaines libres n'existent pratiquement plus, les seules qui existent encore sont de rares terrains militaires, ou des plans d'eau issus de barrage pour la régulation des crues. Alors ces grands migrateurs volent de plus en plus loin pour en trouver, jusqu'à épuisement de leurs réserves. 

Ces gros oiseaux sauvages et farouches sont très exigeants, il leur faut de vastes et longues plaines, c'est leur biologie. Malheureusement et à cause de la démographie de la population en Europe et du manque de volonté, et de courage de nos politiques envers la conservation de vastes milieux naturels, ces grands migrateurs trouveront de moins en moins d'espaces dans leurs migrations.

Il vous faut savoir que les conditions de reproduction sont liées à la qualité de l'hivernage précédant, c'est donc la survie de l'espèce qui est en cause. 

En bleu son hivernage, en jaune sa reproduction.